NOTRE - DAME   de   CHÂTEL - MONTAGNE


Visite de la nef

Son principal intérêt réside dans l'utilisation astucieuse d'un étage de "fausses tribunes" permettant de rehausser suffisamment la voûte pour permettre un éclairage direct par des fenêtres très haut situées. Ceci avec une parfaite maîtrise technique de la construction car l'église conserve jusqu'à ce jour sa voûte romane d'origine.
En outre cet artifice technique est devenu une prouesse architecturale car il contribue fortement à la parfaite harmonie et à la beauté de l'édifice.

On ne trouve que quelques rares exemples de "fausses tribunes" sur toute l'Europe.

Une rangée d'ouvertures (trois par travée) crées l'illusion d'un étage de tribune, mais ces ouvertures s'ouvrent sur le vide des collatéraux, ces "fausses tribunes" n'ayant pas de plancher.

Le percement de ces trois ouverture allège le mur. Il permet ainsi de de le rehausser au dessus du toit des collatéraux permettant de créer les fenêtres hautes, sans devoir renforcer les grandes arcades.

les arcades de la nef

plan de la nef
La nef est divisée en 4 travées (1 à 4)que limitent les colonnes.
les arcades de la nef
Latéralement, elle est limitée par trois niveaux d'arcades visibles entre les piliers
* En bas, les grandes arcades. (1)
* En haut, sous la voûte deux arcatures aveugles encadrent une fenêtre. (3)
*Entre les deux l'étage des fausses tribunes
(2) .

coupe des fausses tribunes
A noter : la fenêtre qui a été bouchée (à coté de l'escalier montant à la tribune) pendant ces travaux de rehaussement de la nef.

Dans l'ensemble, construite en deux étapes entre 1100 et 1250 la nef est d'un style roman à très forte influence bourguignonne. Par-contre les voûtes en quart de cercle des collatéraux sont auvergnats.

Avant de quitter la nef, il faut voir :
Les chapiteaux (1 à 8)
Le Chemin de Croix.
La "Pietà"
L'horloge.

Continuer la visite : le chœur

Amicale Chateloise pour l'Eglise Romane - Association Loi de 1901
03250 - Châtel-Montagne  -  Seliverstoff