Église romane Notre-Dame de Châtel-Montagne  -  Allier  (03)
  
Votre navigateur Internet 6 ou Internet 7 est obsolète :
il est incapable de reproduire correctement la mise en pages.

Importance des "fausses tribunes"

schèma du bas cotétribune et fausse tribunec
Shémas comparatifs
La décision d'éclairer mieux la nef grâce à des fenêtres percées sous la voûte immédiatement au-dessus de la toiture des collatéraux, a-t-elle été prise avant le début de la construction ou en cours de travaux, après un premier rehaussement des murs ?

Dans la mesure où toute surélévation d'un bâtiment
existant le fragilise, car sa base ne peut être élargie,
cette décision imposait :

Grandes arcadesArase irrégulière après démolition * d'utiliser au maximum les travaux déjà réalisés en se contentant d'araser les murs latéraux surmontant les grandes arcades pour conserver celles-ci et les chapiteaux déjà en place. (note) La réalisation des arcades comme des voûtes est une partie très coûteuse en argent et en temps, à cause des coffrages nécessaires.

Et d'araser simultanément la façade ouest en construction pour que la future tribune soit au même niveau que les arcades.

* de surélever les murs de la nef, suffisamment pour pouvoir créer des fenêtres sous la voûte, mais sans les alourdir, afin de ne pas surcharger les grandes arcades déjà en place,

* d'obtenir le résultat recherché en surélevant le moins possible pour éviter les devers et l'effondrement de la voûte, puisqu'il était impossible de les éviter par un élargissement de la surface au sol.

L'utilisation de fausses tribunes atteint ces objectifs

fausses tribunesFausses tribunes de la nef
* Beaucoup moins hautes que de vraies tribunes, elles permettent de limiter le rehaussement du mur.

* Les vides de la galerie d'arcatures, s'ajoutant à l'amincissement du mur qu'elle supporte, au vide des fenêtres hautes ainsi qu'à celui des arcatures aveugles qui les encadrent à l'intérieur comme à l'extérieur, compensent le poids du rehaussement pesant sur les grandes arcades.

* Les bas cotés n'ont pas à être rehaussés. Leur voûte en demi-berceau (note) Si leur voûte à l'origine était en berceau, leur transformation en quart de cercle à nécessité la création des chapiteaux des collatéraux qui sont -sauf un- d'une facture différente de ceux des grandes arcades.
 contrebute suffisamment haut le mur latéral de la nef pour éviter son versement.

Grâce à ces fausses tribunes, l'église de Châtel-Montagne est l'une des peu nombreuses
églises romanes voûtée en berceau et à éclairage direct de la nef de la région
ayant conservé intacte sa voûte d'origine.

L'élévation simultanée du massif ouest suffit à bloquer longitudinalement la nef et assurer la pérennité de l'édifice.



Amicale Chateloise pour l'Eglise Romane - Association Loi de 1901
03250 - Châtel-Montagne  -  A.C.E.R.          Serge Seliverstoff - 2/2015