Église romane Notre-Dame de Châtel-Montagne  -  Allier  (03)
  

Chapiteau 62 et 63  :

Chapiteaux  en  pierre  tendre.

Votre navigateur Internet 6 ou Internet 7 est obsolète :
il est incapable de reproduire correctement la mise en pages.
chapiteau Daniel dans la fosse
chapiteau de Saül et Jonathan
plan montrant l’emplacement du chapiteau
62
63
Pointez sur les trois images pour les agrandir

Emplacement


Chapelle sud-est.

Description



Ces deux chapiteaux sont taillés dans une pierre calcaire jaune, tendre, permettant d'extraire complètement les volumes sculptés, contrairement aux autres chapiteaux de l'église, taillés dans du granit.

Sur le chapiteau de gauche (62), un personnage central flanqué de part et d'autre de deux animaux massifs à l'air bonasse reposant sur leurs quatre pattes et au corps entièrement dégagé.
Morphologiquement, ce personnage ressemble aux personnages représentés sur les chapiteaux de Thuret mais la réalisation est particulièrement malhabile, comme découpée dans une feuille de papier. Le visage parfaitement ovale, est absolument plat avec un nez triangulaire, les yeux et la bouche figurés par un trait fin. Son corps est en écusson.

Le chapiteaux de droite (63) représente deux oiseaux perchés, ailes déployées le long du corps. Le corps de l'un d'eux est recouvert de nombreuses petites plumes ressemblant à des écailles, le corps de l'autre est lisse.
Ces deux chapiteaux sont "récents", comme l'indiquent les reliefs aux contours vifs, non émoussés.

Tentative d'explication



Chapiteau 62 : le prophète Daniel dans la fosse aux lions.
Personnage de l'Ancien Testament, image emblématique du Salut et du Christ, il est souvent représenté avant le 12 ème siècle sur les tympans ou dans le choeur;

Chapiteau 63 : Peut-être Saül et Jonathan qui ont choisi de périr en martyrs sur le bûcher : "Saül et Jonathan, aimables et chéris pendant leur vie, n'ont point été séparés dans leur mort. Ils étaient plus légers que les aigles, Ils étaient plus forts que les lions" ( Bible de Segond: Samuël 1:23. )

La proximité immédiate de ce chapiteau avec celui représentant Daniel dans la fosse aux lions est intentionnelle et se retrouve dans d'autres églises. Cet ensemble renvoie à l'association des deux natures du Christ, Dieu et homme,(chapiteau 63) natures non séparées par sa mort sur la croix (chapiteau 62).

Ces deux chapiteaux taillés dans une pierre inhabituelle pour Châtel-Montagne posent le problème de leur origine et de leur datation.

Ils ont été mis en place postérieurement aux dégradations révolutionnaires. Les restaurations majeures du 19ème siècle n'ont créé dans le reste de l'édifice que des chapiteaux en granit. Ces deux chapiteaux dateraient-ils des travaux "d'embellissement" entrepris vers 1830-1835 et et qui n'auraient pas été supprimés lors de la restauration ?

Remplacent-ils des chapiteaux dégradés traitant des mêmes sujets ?

   
Amicale Chateloise pour l'Eglise Romane - Association Loi de 1901
03250 - Châtel-Montagne  -  A.C.E.R.          Serge Seliverstoff -XI/2014